Achèvement de la veste jaune

 J’ai mis des boutons en nacre. Maintenant, la veste jaune est terminée ! Le mannequin où je place la veste n’a pas la même taille : le degré d’épaules est très différent. C’est une veste sans entoilage traditionnel, alors que la majorité des vestes en comportent pour que la veste épouse bien la forme du corps et pour compléter les défauts. Si on n’utilise pas d’entoilage traditionnel, on le compense grâce au au modélisme et à un contrôle au millimètre près. On ne peut pas non plus utiliser la technique du fer à repasser (pour modifier la forme), d’autant que le tissus est en lin, et non en laine.

     Le revers est bien roulé, de manière dynamique, et la tête de manche est aussi bien bombée. Pourtant, ce n’est pas une veste conçue a priori pour être ‘gonflée’. J’ai conservé l’allure bombée seulement au niveau de l’épaule, avec le recours la bande appelée ‘cigarette’ (dont j’ai parlé la semaine dernière).

     Mon but était de fabriquer une veste de forme élégante, à la façon classique, sans utiliser l’entoilage en laine parce que c’est trop chaud. Et parce que je me rendrai au Japon au cours de l’été, je voulais quand même garder une certaine élégance sans avoir à supporter les inconvénients de la chaleur. J’imagine que cette veste ira bien avec un pantalon blanc en coton, une cravate, etc…. Si j’en ai l’occasion, je montrerai ce « styling », qui mettra en valeur la veste jaune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *